Urgent Credit : la meilleure solution pour trouver gratuitement et rapidement le crédit consommation, prêt personnel, crédit renouvelable, assurance ou financement à crédit qui vous convient.
Questions et infos ? Contactez-nous

Offre du moment

Actualité du crédit auto et moto : Les assureurs prédisent pour 2010 des hausses quasi généralisées de tarifs
actualite credit auto

Les assureurs prédisent pour 2010 des hausses quasi généralisées de tarifs

Des augmentations de tarifs tous azimuts. C'est ce que promettent les cinq assureurs invités hier à dévoiler leur politique de souscription pour 2010 lors des Journées du courtage. A les entendre, personne n'échappera à la hausse lors des prochains renouvellements de contrats, ni les particuliers ni les entreprises.
En assurance auto, ils prennent le contre-pied de MAAF, qui a annoncé cet été qu'elle n'augmenterait pas ses tarifs l'an prochain. « Nous notons un fort retournement de la sinistralité, que nous attribuons à la reprise de la circulation, avec une explosion des fréquences ces cinq derniers mois. D'après les prévisions de la profession, le ratio combiné du secteur devrait se dégrader de 7 points cette année, de 103 % à 110 % », explique Jacques de Peretti, directeur général d'AXA Entreprises, qui nourrit de « grosses inquiétudes » et prédit des hausses de tarifs « assez marquées ».Bernard Durand, président du directoire de Covéa Risks, insiste sur l'augmentation « très importante » des corporels graves : « Aujourd'hui, un sinistre de 5 millions d'euros est banal. » Alain Ficheur, membre du comité de direction générale de Generali France, prendra lui aussi « des mesures de redressement ».
La multirisque habitation (MRH) devrait connaître la même tendance inflationniste. La faute aux sinistres incendies mais surtout à la multiplication des catastrophes naturelles (tempêtes Klaus et Quinten, orages de grêle au printemps, inondations à Bayonne et Sainte-Maxime le week-end dernier). « Il faudra intégrer l'aggravation des phénomènes climatiques dans notre analyse de risque et dans la tarification »,estime Bernard Durand. Chez GAN Eurocourtage, qui note une sinistralité plus forte en MRH qu'en assurance auto, la hausse tournera probablement autour de 3 %, indique son directeur général, Baudouin Caillemer. Elle pourrait être de 5 à 6 % pour les immeubles, « où le besoin de primes est plus fort ». « Là où les résultats ne sont pas bons du tout, nous procéderons à des mesures correctives, voire à des résiliations »,prévient Pascal Thébé, le nouveau directeur de l'unité métier chez Allianz en France.
Du côté des entreprises, celui-ci constate une recrudescence des sinistres incendies : « La compagnie a enregistré un nombre de sinistres supérieurs à 2 millions d'euros, jamais vu dans son histoire. » Résultat, chez Allianz, les tarifs pourraient grimper de 8 à 10 % en moyenne pour le secteur industriel, mais devraient rester stables dans le tertiaire.
Majorations en santé
En responsabilité civile, AXA - le plus gros portefeuille de la place - fait face à une flambée des petits sinistres, qui « étaient réglés auparavant dans le cadre de la relation entre le client et le fournisseur, et qui sont aujourd'hui renvoyés vers l'assureur »,observe Jacques de Peretti. Baudouin Caillemer se dit également préoccupé par la sinistralité en responsabilité civile et annonce des primes pouvant être majorées de 2 à 4 %.
Les santés collectives ne seront pas elles non plus épargnées. Alors que le forfait hospitalier devrait augmenter de 2 euros, GAN Eurocourtage envisage des majorations entre 3 et 4 % au-dessus du plafond annuel de la Sécurité sociale. Allianz pourrait appliquer des hausses de 4 à 5 %. En prévoyance collective, les deux acteurs pronostiquent en revanche une stabilité tarifaire.
Reste une inconnue avec la nouvelle obligation faite, depuis le 1juillet dernier, aux entreprises de maintenir la couverture des salariés licenciés pendant neuf mois en vertu de l'article 14 de l'accord national interprofessionnel (ANI). « Nous devrons répercuter l'ANI dans nos tarifs au 1er janvier »,glisse Jacques de Peretti.

(source Les Echos 24/09/09)

Faites votre demande de Crédit Auto ou de Crédit Moto avec Urgent Credit

Retour